• gaw 2015 banner fr

Région Asie-Pacifique de la CME : Résumé des actualités, mai 2017

100 million BangladeshBangladesh : Les membres de la CME organisent le lancement de la campagne mondiale de Kailash Satyarthi au Bangladesh

Des ministres du gouvernement, des organisations de la société civile, des célébrités et des citoyens, y compris des centaines d’enfants, se sont réunis le 2 avril pour le lancement au Bangladesh de la campagne 100 millions pour 100 millions. Organisé dans une école de la capitale Dhaka, l'événement a été organisé par le réseau des membres de la CME, la Campagne pour l'éducation populaire (CAMPE). Cette campagne ambitieuse a été conçue par un lauréat de prix Nobel, militant pour les droits des enfants et co-fondateur de la CME Kailash Satyarthi. Elle vise à mobiliser 100 millions de jeunes et d’enfants pour 100 millions d’enfants défavorisés dans le monde entier, afin de promouvoir le droit de chaque enfant à la sécurité, la liberté et l’éducation sur les cinq prochaines années. Étant donné qu’il y a actuellement plus de 100 millions d’enfants qui travaillent dans le monde, et 121 millions d’enfants de 14 ans et moins qui sont déscolarisés, l'échelle de l'ambition est clairement nécessaire.

Joler Gaan, un groupe de folk populaire, a joué lors de cet événement, pour le plus grand plaisir des jeunes membres du public. Les participants ont partagé des expériences et ont fait vœu de solidarité. Les adeptes ont créé un élan pour l’initiative sur les réseaux sociaux, qui était diffusée en direct sur le compte Facebook de CAMPE, à l’aide des hashtags #FutureIsOurs et #DoYourBit.

Le ministre de l’éducation Mustafizur Rahman a promis de soutenir la campagne, en faisant référence aux milliers d’enfants au Bangladesh qui sont toujours déscolarisés. Pendant ce temps, le ministre de l’emploi Mujibul Haque annonçait les plans du gouvernement d'éliminer le travail des enfants comme employés de maison d'ici 2021 et de veiller à ce que le travail des enfants disparaisse de tous les secteurs d’ici 2025. Le directeur de CAMPE et vice-président de la CME Rasheda Choudhury est également intervenu pendant l'événement.

Satyarthi lui-même s’est exprimé avec passion sur le rôle de l’éducation dans la réduction de l’exploitation et l'accès à tous les autres droits :

« L'éducation rend les gens autonomes. Nous devons créer une demande plus forte d’une éducation équitable, inclusive et de qualité. Grâce à la démocratisation de l’éducation pour tous les enfants, l'égalité peut être abordée plus rapidement. »

Vous pouvez rejoindre la campagne 100 millions pour 100 millions ici.

NCE NepalNÉPAL : Renforcer l'éducation publique pour tous

Le 14 mars, le réseau des membres népalais de la CME NCE-Nepal a organisé une conférence nationale sur le renforcement de l’éducation publique pour tous. La nouvelle constitution 2015 du Népal énonce que la structure de l’État sera moins centralisée ; ceci signifie que les décisions du gouvernement au sujet de la politique et des budgets de l’éducation par exemple, seront de plus en plus prises aux niveaux provincial et local. Les membres de la CME ont été rejoints par diverses organisations de la société civile, des étudiants, des parents, des responsables communautaires et des représentants gouvernementaux, afin de discuter de ce que cela signifie pour l'éducation, et afin de partager des idées, des expériences et des outils. Le forum était axé sur la nécessité d'un financement adéquat pour l'éducation et sur l’importance des recettes fiscales pour financer les services publics comme l'éducation. L’invité d'honneur était le ministre de l’éducation l’honorable Dhaniram Paudel, qui a insisté sur l’importance d'améliorer le système d'éducation public – en particulier au vu du nombre croissant d'écoles privées au Népal ces dernières années. 

Ailleurs, NCE-Nepal continue de se pencher sur les effets sur l'éducation du tremblement de terre dévastateur de 2015. Deux ans après, certains élèves doivent suivre leurs cours dans des centres d'apprentissage temporaires, car le processus de reconstruction des écoles n’est toujours terminé. En février, avec ses partenaires, la coalition a appelé le gouvernement à faire des écoles une priorité dans les efforts de reconstruction et a exhorté le gouvernement à assurer le droit de tous les enfants à une éducation sûre – dans un environnement sécurisé en permanence. 


Photos :
1) Lancement de la campagne «  100 millions pour 100 millions » au Bangladesh. Crédit : Kailash Satyarthi Children's Foundation
2)  Atelier sur l’éducation publique au Népal. Crédit : NCE Nepal