Éducation : Le cadre international

Les politiques publiques en matière d’éducation : le cadre international

En mai 2015, l’UNESCO a organisé le Forum mondial de l’éducation à Incheon en collaboration avec la Banque mondiale et plusieurs organismes des Nations Unies comme le HCR et l’UNICEF. La déclaration finale a été adoptée par plus de 1 600 participants de 160 pays, dont plus de 120 ministres, des chefs et des membres des délégations, des dirigeants d’organismes, des fonctionnaires des organisations multilatérales et bilatérales, et des représentants de la société civile, du corps enseignant, des jeunes et du secteur privé. La Déclaration d’Incheon énonce une nouvelle vision de l’éducation pour les quinze prochaines années, avec des mesures audacieuses et des actions novatrices, en vue d’atteindre un objectif ambitieux d’ici 2030.

 

La Déclaration a servi de fondement pour l’élaboration de l’objectif de développement durable relatif à l’éducation – l’ODD 4 – qui a été adopté en septembre 2015.  Le Cadre d’action Éducation 2030 fournit une feuille de route pour atteindre les dix cibles de l’ODD 4. Il a été adopté en novembre 2015 à Paris par 184 États membres de l’UNESCO. Le cadre est le résultat d’un effort commun impliquant de larges consultations approfondies, guidé par le Comité directeur de l’Éducation pour tous (EPT) sous la houlette de l’UNESCO, et finalisé par le Groupe de rédaction du Cadre d’action Éducation 2030. La Campagne mondiale pour l’éducation a participé activement à tous ces processus.

 

La Déclaration reconnait l’importance de l’éducation pour atteindre tous les autres objectifs de développement durable en 2030, et adopte une vision humaniste de l’éducation et du développement, fondée sur les principes des droits de l’homme et de la dignité, de la justice sociale, la paix, l’inclusion, ainsi que sur une responsabilité et une redevabilité partagées.

 

 

Source : UNESCO Education 2030 , Déclaration d’Incheon et cadre d’action