Les dix cibles de l’ODD 4

L’ODD 4 comporte sept cibles de résultat et trois moyens de mise en œuvre. Les dix cibles de l’ODD4 forment l’ossature de la stratégie et du plaidoyer de la CME depuis 2015.

Les cibles de résultat

1. Éducation primaire et secondaire universelle

  • D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons suivent, sur un pied d’égalité, un cycle complet d’enseignement primaire et secondaire gratuit et de qualité, qui débouche sur un apprentissage véritablement utile.

Ce que cela signifie :

  • La fourniture gratuite, financée par les pouvoirs publics, de douze années d’éducation primaire et secondaire de qualité, inclusive et équitable – dont au moins neuf ans obligatoires, conduisant à des résultats d’apprentissage pertinents – devrait être garantie pour tous, sans discrimination.

2. Activités de développement de la petite enfance et l’éducation préscolaire universelles

  • D’ici à 2030, faire en sorte que toutes les filles et tous les garçons aient accès à des activités de développement et de soins de la petite enfance et à une éducation préscolaire de qualité qui les préparent à suivre un enseignement primaire.

Ce que cela signifie :

  • La fourniture d’au moins une année d’éducation préscolaire de qualité, gratuite et obligatoire, est encouragée, et devrait être assurée par des éducateurs bien formés, tout comme pour le développement et les soins de la petite enfance.

3. Niveaux similaires de succès dans l’enseignement technique/professionnel et l’enseignement supérieur

  • BD’ici à 2030, faire en sorte que les femmes et les hommes aient tous accès dans des conditions d’égalité à un enseignement technique, professionnel ou tertiaire, y compris universitaire, de qualité et d’un coût abordable

Ce que cela signifie :

  • Il est impératif de réduire les obstacles au développement des compétences, à l’éducation et la formation technique et professionnelle (EFTP), à partir de l’enseignement secondaire, ainsi que dans l’enseignement supérieur, y compris l’université, et d’offrir des possibilités d’éducation tout au long de la vie pour les jeunes et les adultes. L’enseignement supérieur devrait progressivement devenir gratuit, conformément aux accords internationaux existants.

4. Compétences appropriées pour un travail décent

  • D’ici à 2030, augmenter considérablement le nombre de jeunes et d’adultes disposant des compétences, notamment techniques et professionnelles, nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à l’entrepreneuriat.

Ce que cela signifie :

  • Accès : L’accès équitable à l’EFTP doit être élargi avec une garantie de qualité. Les possibilités d’apprentissage devraient être accrues et diversifiées au travers d’une large gamme de modalités d’enseignement et de formation.
  • Acquisition de compétences : Au-delà des compétences spécifiques au travail, l’accent doit être mis sur le développement de compétences cognitives et non cognitives de haut niveau et transférables, notamment la résolution de problèmes, la pensée critique, la créativité, le travail d’équipe, les capacités de communication et de résolution de conflits.

5. Égalité des sexes et inclusion

  • D’ici à 2030, éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l’éducation et assurer l’égalité d’accès des personnes vulnérables, y compris les personnes handicapées, les autochtones et les enfants en situation vulnérable, à tous les niveaux d’enseignement et de formation professionnelle.

Ce que cela signifie :

  • Inclusion et équité : Toutes les personnes, sans distinction de sexe, d’âge, de race, de couleur, d’origine ethnique, de langue, de religion, d’opinion politique ou autre, d’origine nationale ou sociale, de fortune ou de naissance, ainsi que les personnes handicapées, les migrants, les populations autochtones, et les enfants et les jeunes, en particulier ceux qui sont en situation de vulnérabilité ou toute autre situation, devraient avoir accès à une éducation de qualité équitable et inclusive et à des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie.
  • Égalité des sexes : Les filles et les garçons, les femmes et les hommes, doivent tous avoir une chance égale de bénéficier d’une éducation de grande qualité, d’atteindre les mêmes niveaux et de profiter des mêmes avantages liés à l’éducation. Les adolescentes et les jeunes femmes, qui peuvent subir des violences sexistes, les mariages d’enfants, les grossesses précoces et une lourde charge de travaux domestiques, ainsi que celles qui vivent dans les zones rurales pauvres et isolées, exigent une attention particulière. Dans des contextes où les garçons sont défavorisés, des mesures ciblées doivent xxx
    être prises pour eux. Les politiques visant à surmonter les inégalités de genre sont plus efficaces lorsqu’elles s’inscrivent dans un ensemble de mesures favorisant également la santé, la justice, la bonne gouvernance et l’absence de travail des enfants.

6. Alphabétisation universelle des jeunes

  • D’ici à 2030, veiller à ce que tous les jeunes et un pourcentage substantiel d’adultes, hommes et femmes, sachent lire, écrire et compter.

Ce que cela signifie :

  • Les mesures associées à cette cible visent à garantir que, d’ici 2030, tous les jeunes et les adultes à travers le monde devraient avoir atteint les niveaux de compétence pertinents et reconnus dans les domaines de l’alphabétisation fonctionnelle et des capacités de calcul équivalents aux niveaux atteints à l’achèvement réussi de l’éducation de base.

7. Éducation au développement durable et à la citoyenneté mondiale

  • D’ici à 2030, faire en sorte que tous les élèves acquièrent les connaissances et compétences nécessaires pour promouvoir le développement durable, notamment par l’éducation au développement durable et aux modes de vie durables, aux droits de l’homme, à l’égalité des sexes, à la promotion d’une culture de paix et de non-violence, à la citoyenneté mondiale et à l’appréciation de la diversité culturelle et de la contribution de la culture au développement durable.

Ce que cela signifie :

  • Les connaissances, compétences, valeurs et attitudes nécessaires pour mener une vie productive, prendre des décisions en connaissance de cause et participer activement à la résolution des défis mondiaux, à l’échelon local et mondial, peuvent être acquises par l’éducation au développement durable et à la citoyenneté mondiale, qui englobe l’éducation à la paix et aux droits de l’homme, ainsi que l’éducation interculturelle et l’éducation pour la compréhension internationale.

Moyens de mise en œuvre

1. Environnements d’apprentissage effectifs

  • personnes handicapées et aux deux sexes ou adapter les établissements existants à cette fin et fournir un cadre d’apprentissage effectif qui soit sûr, exempt de violence et accessible à tous.

Ce que cela signifie :

  • Cette cible répond à la nécessité d’une infrastructure matérielle adéquate et sûre, d’environnements inclusifs qui favorisent l’apprentissage pour tous, indépendamment du contexte et de la situation de handicap.

2. Bourses d’études

  • D’ici à 2020, augmenter considérablement à l’échelle mondiale le nombre de bourses d’études offertes aux pays en développement, en particulier les pays les moins avancés, les petits États insulaires en développement et les pays d’Afrique, pour financer le suivi d’études supérieures, y compris la formation professionnelle, les cursus informatiques, techniques et scientifiques et les études d’ingénieur, dans des pays développés et d’autres pays en développement.

Ce que cela signifie :

  • Quand les pays développés offrent des bourses aux étudiants des pays en développement, celles-ci devraient être structurées de manière à renforcer la capacité des pays en développement. Bien que l’importance des bourses soit reconnue, les pays donateurs sont encouragés à apporter d’autres formes de soutien à l’éducation. Conformément à l’accent placé sur l’équité, l’inclusion et la qualité dans l’ODD 4 du cadre Éducation 2030, les bourses devraient cibler en toute transparence les jeunes gens issus de milieux défavorisés..

3. Enseignants et éducateurs

  • D’ici à 2030, accroître considérablement le nombre d’enseignants qualifiés, notamment au moyen de la coopération internationale pour la formation d’enseignants dans les pays en développement, surtout dans les pays les moins avancés et les petits États insulaires en développement.

Ce que cela signifie :

  • Les enseignants sont la clé pour atteindre les objectifs de l’ODD 4. Cette question requiert une attention urgente, parce que l’écart d’équité dans l’éducation est exacerbée par la pénurie et la répartition inégale des enseignants ayant reçu une formation professionnelle, notamment dans les zones défavorisées. Parce que les enseignants sont une condition fondamentale pour garantir la qualité de l’éducation, les enseignants et les éducateurs devraient être habilitées, recrutés et rémunérés de façon adéquate, motivés, qualifiés professionnellement et soutenus par des systèmes efficients, disposant de ressources appropriés et gérés de manière efficace.

Source: UNESCO’s Unpacking Sustainable Development Goal 4