Politique et plaidoyer

politique et plaidoyer

Politique et Plaidoyer

Le rôle stratégique de la CME est de veiller à ce que la voix des organisations de base de la société civile soit entendue dans les organes régionaux et internationaux de décision politique.

Le mouvement est représenté comme la CME, ou par l’intermédiaire de ses membres, dans les instances internationales les plus importantes du secteur de l’éducation :

 

En partenariat avec le Conseil international pour l’éducation des adultes (CIEA), l’Internationale de l’Education (IE) et l’Union des étudiants d’Europe (ESU), le mouvement de l’Éducation a créé le Groupe des acteurs du secteur éducatif et universitaire (Education Academia Stakeholder Group ou EASG) pour représenter l’éducation et la société civile au Forum politique de haut niveau (FPHN) des Nations Unies sur les objectifs de développement durable. L’EASG organise chaque année un événement en marge du Forum pour souligner les liens entre l’éducation et les ODD en cours d’évaluation.

 

La CME a récemment obtenu un statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social (ECOSOC) des Nations Unies. Ce statut va donner au mouvement un meilleur accès au système des Nations Unies, en particulier aux organes des droits de l’homme.

 

La CME représente la société civile dans le secteur de l’éducation dans les assemblées annuelles de la Banque mondiale, l’Assemblée générale des Nations Unies, le G7 et G20.

 

Le Cadre stratégique de plaidoyer

Le Cadre stratégique de la CME vise à identifier, compléter et soutenir les programmes et les domaines d’action prioritaires des membres nationaux et régionaux. Le plaidoyer est un rôle fondamental de la CME, car la promotion et la défense du droit humain à l’éducation sont au cœur de notre mouvement.

 

Le cadre repose sur la nécessité pour la CME de renforcer les activités de plaidoyer fondées sur des données probantes afin de s’élever contre la tendance régressive de la coopération internationale en matière d’éducation, contre la privatisation, la vision réductrice de la qualité de l’enseignement et les processus d’exclusion qui touchent les populations discriminées, en particulier les personnes handicapées, les filles et les femmes.

 

La CME devrait exercer une influence crédible et éclairée sur les politiques éducatives nationales, régionales et internationales grâce à plaidoyer constant visant à assurer que les gouvernements et la communauté mondiale s’acquittent de leurs engagements à réaliser le droit à l’éducation et à atteindre l’Objectif 4 du programme Éducation 2030.

 

Pour y parvenir, la CME a défini plusieurs axes principaux de plaidoyer :

 

  1. Promouvoir la mise en œuvre effective de l’Objectif de développement durable 4 et du programme Éducation 2030

 

  1. Influencer l’agenda mondial par la promotion d’approches holistiques de la qualité de l’éducation qui vont au-delà des résultats d’apprentissage

 

  1. Promouvoir l’appel à l’action de la CME sur le financement de l’éducation, à la fois auprès des pays en développement et des pays donateurs

 

  1. Promouvoir un soutien et un engagement accrus de l’État à l’égard de l’éducation publique gratuite

 

  1. Renforcer l’inclusion et l’égalité des sexes dans l’éducation

 

  1. Plaider pour la participation des organisations de la société civile dans les processus de décision et de responsabilisation, y compris les organisations d’étudiants et d’enseignants

 

  1. Promouvoir l’éducation des jeunes et des adultes et l’éducation de la petite enfance en rappelant qu’il s’agit d’éléments clés du programme mondial d’apprentissage tout au long de la vie