6E ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA CAMPAGNE MONDIALE POUR L’ÉDUCATION : DES INVITÉS PRESTIGIEUX ET UNE NOUVELLE GOUVERNANCE POUR LE MOUVEMENT

POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

DATE: 19 Novembre 2018

CONTACT: Global Campaign for Education, Communications Officer lerato@campaignforeducation.org

 

KATMANDOU –  La 6e Assemblée Mondiale de la Campagne Mondiale pour l’Éducation  a pris place du vendredi 16 au dimanche 18 novembre à Katmandou, Népal, sous le thème   “Transformer les systèmes publics d’éducation pour l’égalité, l’inclusion et la justice”. La plus haute instance du mouvement a élu son nouveau président Refat Sabbah, qui prend les rênes afin d’écrire un futur plus équitable, juste et transformateur, et renforcer l’effort collectif pour tenir les gouvernements responsables d’une éducation publique gratuite et de qualité.

 

Environ 300 participants venus de 100 pays différents, représentants de la société civile, activistes, et jeunes délégués, se sont réunis pour débattre, réfléchir et planifier afin de réaliser une vision ambitieuse et transformatrice. Pour la première fois également, la 6e Assemblée Mondiale a fait place aux jeunes en organisant une Assemblée des Jeunes les 14 et 15 novembre.

 

L’Assemblée Mondiale a accueilli la Secrétaire Générale Adjointe des Nations Unies Mme Amina J Mohammed pour le discours d’ouverture et une discussion autour de l’Objectif de développement durable 4 (ODD4), la crise mondiale de l’éducation et le rôle de la jeunesse et de la société civile. Parmi les autres invités figuraient également Mme Nora Fyles, Directrice du secrétariat de l’initiative des Nations Unies pour l’éducation des filles (UNGEI).

 

“L’éducation ne traverse pas une mauvaise passe – elle est en crise. Pour réaliser une éducation transformative, l’éducation doit être transformée. Ce sont des coalitions telles que la CME ainsi que les ONG locales qui promeuvent cet agenda au niveau des pays.”  –  Amina J Mohammed, Secrétaire Générale Adjointe des Nations Unies.

 

Dans un message enregistré diffusé pendant la cérémonie d’ouverture, le Prix Nobel de la paix, fondateur de la Kailash Satyarthi Children’s Foundation, et premier président de la CME, le Dr Kailash Satyarthi, affirme “Nous devons construire un solide mouvement de masse pour l’éducation. Il n’est pas seulement question de droit à l’éducation mais de droits à travers l’éducation. Tous les enfants devraient apprendre leurs droits, la justice et l’égalité, via les curriculums, dans les écoles.”

Cette sixième Assemblée a également été l’occasion pour le mouvement de renouveler sa gouvernance.

 

Élu le 17 novembre avec une forte majorité, Refat Sabbah prend la tête du mouvement pour les quatre prochaines années. Activiste des droits humains et de l’éducation de la première heure, il amène à la CME une expérience riche. Refat Sabbah est le Directeur Général et Fondateur du Teacher Creativity Centre en Palestine, le directeur du conseil du Arab Network for Civic Education (ANHRE), et il est membre du conseil d’administration de la CME depuis 2015. Refat a également fondé ACEA qui représente 11 coalitions nationales et 3 coalitions régionales d’éducation à travers le monde arabe et l’Europe de l’Est.

 

“Tout au long de ma vie j’ai été soutenu de manière incroyable par mes amis et collègues, que je considère comme des modèles, et qui jouent un rôle important dans ce mouvement. Je donnerai le meilleur de moi-même pour apporter la transition juste que nous demandons. J’aurai toujours besoin de m’appuyer sur vous, pour vos conseils et vos avis, et pour la promotion du mouvement à travers vos régions et coalitions nationales. En retour, je m’engage à vous servir pendant les quatre prochaines années.” – Refat Sabbah, nouveau Président de la CME.

 

Le mouvement a été dirigé par des représentants remarquables, depuis le premier président, Kailash Satyarthi, à Camilla Croso qui a servi pour deux mandats, en 2011 et réélue en 2015.

“Servir en tant que Présidente de ce mouvement mondial et divers a été à la fois un honneur et un plaisir. Lors de cette Assemblée, nous avons relevé des défis et célébré des succès, et nous savons que des actions concrètes sont nécessaires pour assurer des systèmes éducatifs vraiment transformés.” – Camilla Croso, coordinatrice de la Campaña Latinoamericana por el Derecho a la Educación (CLADE) et présidente sortante de la CME.

 

Par ailleurs, les différents groupes constitutifs de la CME se sont réunis dès le premier jour de l’Assemblée pour désigner leurs représentants au Conseil d’administration.

Samuel Dembélé a été nommé Directeur du Conseil. Samuel Dembélé préside le Conseil d’administration du Réseau africain de Campagne sur l’éducation pour tous (ANCEFA) depuis novembre 2015 ; il est président du Conseil d’administration de la Coalition Nationale de l’Éducation pour Tous du Burkina Faso (CN-ÉPT BF) depuis avril 2014, et secrétaire général du Syndicat national des enseignants du secondaire et du supérieur (SNESS) depuis 2010.

Madeleine Zuñiga est la nouvelle Vice-Présidente de la CME et Mugwena Maluleke (IE) a été choisi en tant que directeur adjoint. Pour la première fois, Daniel Altman (ESU), représente au sein du conseil d’administration une organisation de la société civile du secteur de l’éducation dirigée par des jeunes.

Parmi les autres membres du nouveau conseil d’administration se trouvent : ILliass Alhousseini  (ASO-EPT Niger), Nafisa Baboo (Light for the World), Ram Gaire (NCE Nepal), Jose Roberto Guevarra (ASPBAE), Emma Jackson (Send my Friend to School), Aminta Navarro (CLADE),  Beate Oegaard (SAIH Norway), Elsy Wakil (Arab Network for Popular Education), Antonia Wulff (EI).

La 6e Assemblée a été organisée avec le soutien de la coalition nationale pour l’éducation NCE Nepal et ASPBAE. NCE Nepal est un réseau national de plus de 339 organisations membres, travaillant pour créer des opportunités d’apprentissage équitables, inclusives et de qualité pour tous, tout au long de leur vie, au Népal.

 

 

###

Pour plus de photos de l’Assemblée Mondiale, voir ici.

La Campagne Mondiale pour l’Éducation est un mouvement de la société civile dont l’objectif est de mettre fin à la crise mondiale de l’éducation. Le mouvement promeut et défend l’éducation en tant que droit humain fondamental.



Laisser un commentaire