8e Forum panafricain sur les politiques éducatives

Samuel Dembélé exhorte les Etats Africains à agir ensemble pour plus de financements dans l’éducation

Le 8e forum panafricain sur les politiques éducatives s’est tenu du 27 au 28 novembre dernier à Lomé. Lors de la cérémonie d’ouverture, le Président de ANCEFA, Samuel Dembele a remercié les autorités togolaises et l’ensemble des acteurs qui se sont mobilisés pour obtenir plus de financement dans le secteur de l’éducation en Afrique et pour la réalisation des ODD 4 /5 et de la CESA16-25, à savoir, des systèmes d’éducation publique inclusifs et de qualité. Dans un contexte mondial marqué par la crise de l’éducation qui se matérialise en Afrique par un taux de plus en élevé du nombre d’enfants non scolarisés, un taux très bas d’alphabétisation des adultes, et un taux stagnant du taux l’alphabétisation des jeunes, M. Dembelé a rappelé la nécessité de trouver des financements conséquents tant sur le plan national que de la part des pays donateurs pour éradiquer cette crise mondiale de l’éducation.

Au-delà le président d’Ancefa a exhorté les Etats africains à réfléchir ensemble sur les difficultés ou les échecs rencontrés et à partager leurs différentes expériences afin d’en tirer des leçons et mieux s’armer pour la suite. « Nous sommes à la croisée des chemins. Nous devons agir respectivement pour qu’au-delà des engagements pris par les uns et des déclarations politiques, nous puissions activement travailler de concert pour un financement national accru et innovant en faveur d’une éducation publique de qualité pour ne laisser personne de côté » a-t-il déclaré.

Il s’est par ailleurs interrogé sur la meilleure manière de s’assurer que nos systèmes éducatifs publiques soient plus inclusifs et plus équitables et que les ressources allouées au secteur ciblent ceux qui en ont le plus besoin. « Comment s’assurer que les budgets définis par nos Etats, mobilisent suffisamment de ressources en faveur des secteurs sociaux dont l’éducation? Comment tenir l’engagement de la société civile pris à Dakar en février 2018 et renouvelé lors de l’Assemblée Mondiale de la CME tenue du 16 au 18 Novembre à Katmandou au Népal ; de faire le suivi de tous les engagements pris, y compris ceux financiers d’allouer 6% du PIB ou 20% du budget national à l’éducation ? », S’est-il demandé.  

En attendant de trouver réponse à toutes ces questions, le président de l’Ancefa qui a obtenu un second mandat va s’atteler avec son bureau à la mise en œuvre du nouveau plan stratégique sur la période 2019-2023. Le sujet de la mobilisation des ressources nationales en faveur des systèmes d’éducation publique inclusifs et de qualité, qui a été comme thème central de ce 8e forum, y occupera certainement une place de choix.



Laisser un commentaire