Les jeunes et l’éducation : Un appel aux gouvernements pour qu’ils agissent contre le changement climatique

L’éducation est le moteur le plus durable à long terme de la justice sociale, économique et environnementale, pour des sociétés plus justes et résilientes. La communauté internationale a convenu de soutenir l’objectif du développement durable 4 relatif à l’éducation en tant que tremplin crucial vers la réalisation de tous les OBJECTIFS. Les récentes actions sur le climat coordonnées par les jeunes à travers l’Europe soulignent l’importance de l’éducation et des programmes d’enseignement pour aborder directement les questions d’actualité.

 

Comprendre le changement climatique

Selon le CCNUCC,  le changement climatique est « un changement de climat qui est attribué directement ou indirectement aux activités humaines qui altèrent la composition de l’atmosphère globale et qui s’ajoute à la variabilité naturelle du climat observée sur des périodes de temps comparables ». Pour la première fois dans l’histoire moderne, nous assistons à des changements sans précédent dans le système climatique mondial, qui entraînent des régimes climatiques extrêmes tels que des inondations et des sécheresses. Les catastrophes climatiques perturbent les moyens de subsistance, les économies et la production alimentaire. Les données de l’administration nationale américaine des affaires océaniques et atmosphériques, le National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), indiquent que depuis le début du XXIe siècle, le record annuel des températures mondiales a été battu cinq fois et que, selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), entre 2030 et 2052, le réchauffement planétaire devrait être de l’ordre de 1,5 °C et plus si la tendance actuelle se maintient.

Les impacts du changement climatique observés aujourd’hui dans le monde entier touchent tous les individus, quelque soient leurs race, sexe ou croyance et plus encore les groupes vulnérables et marginalisés des pays en développement., le changement climatique est reconnu comme la plus grande menace de notre époque. L’humanité fait face à un tournant décisif, confrontée à un enjeu essentiel, si des mesures drastiques ne sont pas prises aujourd’hui, l’avenir de demain sera encore plus sombre pour les jeunes.

En quelques années seulement, même l’augmentation de 0,5 degré augmentera considérablement les risques de sécheresse, d’inondations, de chaleur extrême et de pauvreté pour des centaines de millions de personnes, détruisant les océans, les forêts et décimant les espèces. Cela entraînerait le déplacement de millions de personnes et augmenterait la probabilité de conflits, mettant leur vie et leur droit à l’éducation en danger.

 

Pourquoi les jeunes d’Europe protestent-ils ?

Des étudiants de toute l’Europe manifestent et font la grève pour dénoncer le manque d’actions des gouvernements face au changement climatique. Les jeunes reconnaissent le changement climatique comme un sujet pressant, un défi qui doit être relevé maintenant.

 

Inspiré par le discours de Greta Thunberg à Davos, étudiante de 16 ans et militante contre le changement climatique, ce mouvement a pris de l’ampleur et s’est depuis répandu en Allemagne, au Royaume-Uni, en Belgique et dans d’autres pays européens. Sous la bannière « School Strikes 4 Climate » ce qui signifie « les écoles font la grève pour le climat », des manifestations d’étudiants sont prévues le 15 février, le 15 mars et une action plus large le 15 avril organisée par Extinction Rebellion. Les jeunes sont de plus en plus préoccupés par le changement climatique, cela à juste titre. Les jeunes demandent aux gouvernements et aux décideurs politiques de s’engager, de prendre des mesures concrètes et de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre. Selon eux, la génération précédente est responsable du chaos climatique d’aujourd’hui.

 

 

Les étudiants de l’Union des étudiants européens se sont joints aux protestations des jeunes contre le changement climatique pour publier une déclaration soutenant la grève des étudiants pour agir contre le changement climatique et incitant les décideurs européens d’aujourd’hui à construire une société plus durable pour demain.

 

Ce mouvement incroyable, mené par des étudiants et des jeunes, se répand rapidement avec des grèves scolaires prévues tous les vendredis en Europe. La grève pour le climat.  #climatestrike, appelle les gouvernements à maintenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5 degré Celsius et à protéger l’avenir de notre planète.

 

Le rôle de l’éducation

Selon l’UNESCO, l’éducation est un outil crucial et indispensable dans la lutte contre le changement climatique. L’éducation « aide les jeunes à comprendre et à faire face à l’impact du réchauffement climatique, encourage les changements d’attitude et de comportement et les aide à s’adapter aux tendances liées au changement climatique ».

En outre, la cible 7 de l’ODD4 est la suivante : « D’ici à 2030, veiller à ce que tous les apprenants acquièrent les connaissances et les compétences nécessaires pour promouvoir le développement durable, y compris, entre autres, par l’éducation au développement durable et des modes de vie durables, les droits humains, l’égalité des sexes, la promotion d’une culture de paix et de non-violence et la citoyenneté mondiale ».  En 2018, le Groupe des partenaires de l’enseignement  a souligné dans sa note d’information l’importance de l’éducation pour la réalisation de tous les objectifs examinés par le Forum politique de haut niveau. Par conséquent, l’éducation doit être un mécanisme clé pour promouvoir la citoyenneté mondiale et doter les individus des compétences et des connaissances nécessaires pour éviter l’aggravation du changement climatique et alimenter en énergie verte des sociétés durables dans le monde entier.    Grâce à l’éducation formelle et informelle sur le changement climatique ainsi qu’au savoir indigène, les jeunes et les communautés sont habilités à modifier leurs modes de vie pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter aux conditions locales changeantes.

Aujourd’hui plus que jamais, les activistes de l’éducation peuvent se mobiliser et aider les jeunes à prendre leur avenir en main et à revendiquer leurs droits par l’éducation. L’éducation donne aux jeunes les moyens de comprendre, d’adopter et de revendiquer leurs droits et de devenir des citoyens actifs. Ces moments décisifs nécessitent des programmes d’études adaptés pour répondre aux exigences d’aujourd’hui et faire face aux crises climatiques et écologiques.

En Belgique, en Australie, en Finlande, en Allemagne, en Irlande et en Suisse, les jeunes demandent au secteur industriel et aux gouvernements de prendre des mesures concrètes et immédiates pour lutter contre le changement climatique. La CME salue les milliers de jeunes qui font entendre leurs voix, défient les dirigeants mondiaux et remettent en question la situation actuelle de statu quo.

Pour soutenir le mouvement, suivez les militants et joignez-vous à des actions coordonnées dans la rue ou sur les réseaux sociaux en partageant des messages qui appellent les gouvernements à agir de manière décisive contre le changement climatique.

Vous pouvez aussi suivre les hashtags suivants #FridaysForFuture, #YouthStrike4Climate, #Youth4Climate.

 

Auteure: Lerato Letebele Balendran – GCE Communications Officer

Contributrice: European Students’ Union



Laisser un commentaire