CLADE a organisé la deuxième édition du festival audiovisuel « Lumières, caméra et éducation » à San José, Costa Rica.

Les 29 et 30 novembre 2018 a eu lieu à San José, Costa Rica, la deuxième édition du festival audiovisuel « Lumières, caméra et éducation ». L’événement organisé par CLADE, en partenariat avec UNICEF LACRO, ILGALAC, ACED, l’Agenda Jeunesse de l’UNED Costa Rica, le Ministère de l’Education Publique du Costa Rica (MEP) et le Commissaire présidentiel LGBTI du Costa Rica, a présenté des vidéos et des débats sur le thème « Vers la lutte contre la violence et la discrimination basées sur l’orientation sexuelle et l’identité sexuelle dans les institutions éducatives ».

Le rôle de l’art a été souligné lors des débats du festival, ainsi que l’importance de mettre en place des espaces de dialogue et de sensibilisation pour garantir l’égalité et la promotion des droits de l’homme pour tous, compte tenu notamment des avancées actuelles du néoconservatisme et de la violence dans la région. Il a également été souligné, entre autres questions, qu’il importait de mener ce débat dans les écoles afin de surmonter la discrimination et les stéréotypes sexistes. Les débats ont été centrés sur les divers défis tels que la montée de mouvements conservateurs « Con mis hijos no te metas » (Ne vous mêlez pas de mes enfants), qui s’opposent à l’octroi de droits égaux à la population LGBTI et aux femmes et l’approche du genre en éducation et dans les autres domaines de l’administration publique, appelant ces mesures sociales « l’idéologie du genre ». Initié au Pérou, le mouvement a inspiré la création d’initiatives similaires dans d’autres pays de la région.

Lors du festival, quelques réflexions importantes ont été soulignées, telles que : l’importance de présenter et de discuter des films du festival dans différents établissements d’enseignement afin de donner aux élèves les moyens de revendiquer leurs droits, de les sensibiliser aux problèmes et de déconstruire les stéréotypes et les préjugés, de démontrer l’importance de garantir une éducation émancipatrice qui reconnaît, respecte, inclut et valorise toutes les personnes de manière intégrale et dans toute leur identité et leur diversité. Il est essentiel d’accorder une attention particulière à la représentation des personnes LGBTI dans les films et les médias afin de ne pas reproduire les stéréotypes et de ne pas utiliser d’histoires qui renforcent les sentiments de chagrin, de tristesse et de pessimisme, en donnant la priorité et la visibilité aux expériences positives de réussite et de transformation.

Pour en savoir plus sur l’événement, cliquez ici.

Regardez les vidéos sur le site Web du festival.



Laisser un commentaire