Garantir le droit à l’éducation des enfants en Moldavie

L’Alliance des ONG actives dans le domaine de la protection sociale des enfants et des familles (APSCF) joue un rôle important dans le suivi du respect des droits de l’enfant et dans le respect de leurs droits en République de Moldavie, en particulier le droit à l’éducation. En 2018, l’APSCH a élaboré et mené des campagnes de sensibilisation et des activités de plaidoyer pour assurer une éducation de qualité et promouvoir la redevabilité des autorités publiques afin de garantir l’accès à une éducation inclusive et de qualité.

 

Le 12 novembre 2018, à l’initiative de l’APSCF, un atelier thématique sur le rôle des réseaux dans la promotion de l’inclusion sociale des enfants par le respect des droits de l’homme, notamment le droit à l’éducation, a été inscrit à l’ordre du jour du Forum des ONG de la Mer Noire. L’atelier a eu lieu à Bruxelles et a réuni des partenaires européens, des partenaires au développement et des représentants de la société civile de Moldavie, de Géorgie, d’Arménie, de Turquie et d’autres pays. Au cours de l’atelier, les participants ont débattu du contexte régional actuel des droits de l’homme, en particulier du droit à l’éducation et de la manière dont les OSC peuvent relever les principaux défis en identifiant les possibilités de coopération et de synergies régionales. A cette occasion, l’APSCF a présenté et diffusé le document de synthèse « Promouvoir l’éducation inclusive en République de Moldavie : objectifs clairs, engagements forts, politiques responsables ». Le document contient une série de recommandations à l’intention des autorités, fondées sur l’étude sociologique : « Mise en œuvre de l’éducation inclusive en République de Moldavie ». Vous trouverez plus d’informations sur le Forum des ONG de la mer Noire et l’atelier organisé par l’APSCF ici.

 

La garantie du droit à l’éducation des enfants handicapés et les perspectives de mise en œuvre effective de l’éducation inclusive en République de Moldavie ont été les principaux thèmes abordés à Chisinau lors de la Conférence nationale « Assurer le droit à l’éducation des enfants handicapés » tenue le 5 décembre 2018. L’événement a été organisé par le Ministère de l’éducation, de la culture et de la recherche (MECC) en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF Moldavie) et l’APSCF dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de développement de l’éducation inclusive en République de Moldavie pour les années 2011-2020.

La conférence a réuni environ 250 participants, des décideurs politiques, partenaires du développement, autorités publiques locales, universitaires, experts nationaux et internationaux. La conférence visait à renforcer l’engagement de tous les acteurs impliqués dans le développement continu de l’éducation inclusive conformément aux documents internationaux ratifiés, en présentant les résultats obtenus au niveau national. L’événement contribue à sensibiliser à l’inclusion des enfants, des élèves et des étudiants handicapés dans tous les établissements scolaires de la République de Moldavie.

Andrei Chistol, secrétaire d’État au ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Recherche, a déclaré : « Aujourd’hui plus que jamais, l’éducation et les systèmes connexes s’adaptent constamment à l’objectif d’une éducation de qualité pour tous. Aucun enfant ne peut être exclu du système éducatif en raison d’un handicap. L’éducation inclusive exige la reconnaissance des changements dans l’ensemble du système éducatif. Nous sommes d’accord sur le fait qu’il ne peut y avoir deux systèmes éducatifs : les écoles générales et les écoles spécialisées. Nous reconnaissons que nous ne sommes pas en mesure de mettre en œuvre cette disposition immédiatement tant que nous ne respecterons pas notre engagement de garantir l’accessibilité, l’acceptabilité et l’adaptabilité du système éducatif dans son ensemble ».

La Représentante de l’UNICEF en Moldavie, Desiree Jongsma, a fait remarquer qu’aujourd’hui, près de la moitié des professionnels de l’éducation et des apprenants acceptent des enfants handicapés dans les classes. « Il y a six ans, seulement un quart d’entre eux étaient en faveur de l’éducation inclusive. C’est une avancée pour le système éducatif. Les parents voient que les écoles sont mieux préparées à inclure les enfants ayant des besoins éducatifs spéciaux » , a déclaré Desiree Jongsma.

L’éducation n’a jamais été aussi importante qu’à notre époque. Les gouvernements et les familles investissent de plus en plus dans ce processus. Notre rôle, les organisations de la société civile, est de soutenir ce processus en cas de besoin ou de signaler quand un enfant n’a pas accès à une éducation de qualité, en particulier dans le cas des enfants handicapés, et de leurs parents, pour exiger le respect de cette obligation essentielle », a déclaré Liliana Rotaru, présidente de l’APSCF.

A l’issue de la réunion, les participants ont adopté une résolution par laquelle les autorités, les institutions dans les domaines de l’éducation, de l’assistance sociale et de la santé, les parents et les membres de la société civile s’engagent à travailler ensemble pour éliminer les obstacles et créer des opportunités d’accès à l’éducation pour tous les enfants.

Selon les données du Ministère de l’éducation, de la culture et de la recherche, 9952 enfants ayant des besoins éducatifs spéciaux sont actuellement intégrés dans les établissements d’enseignement général de la République de Moldavie, soit environ 45 % de plus qu’en 2013, grâce à leur identification par le mécanisme d’évaluation du développement de l’enfant.

Pour la troisième année consécutive, le Gala de l’éducation pour l’inclusion a eu lieu à la fin de la conférence. Le trophée « Alexandra Grajdian » pour le COURAGE ET L’INNOVATION dans la promotion de l’éducation inclusive a été décerné au jardin d’enfants et à l’école primaire « Alexandru Donici » de Cahul. Six autres établissements d’enseignement ont reçu des mentions spéciales pour avoir travaillé avec des enfants ayant des besoins éducatifs spéciaux.

Pour plus d’informations sur le travail de plaidoyer de l’APSCF auprès du gouvernement et de la société civile, et pour mieux comprendre le sujet de l’éducation inclusive, consultez le sitehttp://aliantacf.md/en/home-page-en/  Pour plus de détails, vous pouvez contacter l’APSCF par e-mail à l’adresse suivante: office@aliantacf.md.

Photo : Coalition moldave (APSCF)



Laisser un commentaire