MEPT influence le gouvernement à révoquer le décret 39

Après environ 15 ans de dialogue avec la coalition mozambicaine (MEPT), le ministère de l’Éducation et du Développement humain a révoqué le décret 39/GM/2003 en décembre 2018 qui autorisait les cours du soir pour les étudiantes enceintes.

 

L’abrogation de ce décret n’a été possible que grâce à une campagne lancée par le Mouvement pour l’éducation pour tous (MEPT), avec l’appui d’autres organisations qui travaillent dans le domaine de l’éducation. Selon la secrétaire du MEPT, Isabel Francisco, cette décision est une victoire pour l’éducation des filles. Elle déclare : « Beaucoup de filles ont été forcées d’abandonner à cause de ce décret, ce qui, d’une certaine manière, portait atteinte à leurs droits. » Elle a également ajouté que le travail ne s’arrête pas là car il y a encore beaucoup à faire en matière d’éducation des filles.

 

Il convient de souligner qu’il s’agit là d’une étape politique importante dans la promotion des droits des filles au Mozambique puisque le Gouvernement s’est engagé à unir ses efforts pour réduire les cas d’abandon scolaire des filles.

 

Photo : Coalition du Mozambique  (MEPT)



Laisser un commentaire