lancement en ligne du rapport « Pour tous les enfants, sans exception : Investir dans les premières années »

lancement en ligne du rapport « Pour tous les enfants, sans exception : Investir dans les premières années »

À l’approche de la Journée internationale de l’enfance, vous êtes chaleureusement invités au lancement en ligne du rapport « Pour tous les enfants, sans exception : Investir dans les premières années ».

Jeudi 19 novembre 2020, de 8h30 à 10h00 EST

Inscrivez-vous ici

Des millions d’enfants de moins de cinq ans vivant dans des pays à faibles et moyens revenus sont exposés à un risque élevé de ne pas atteindre leur potentiel de développement. Les enfants marginalisés, tels que les enfants en situation de handicap et les enfants souffrant de retards de développement, sont d’avantages exclus des services – bien que leurs gains en développement soient les plus élevés.

Notre étude propose un une analyse comparative des investissements et de la mise en œuvre de dix bailleurs de fonds en matière de services de développement inclusif de la petite enfance (DPE) dans quatre pays d’Afrique subsaharienne (Burkina Faso, Mozambique, Zambie, Zimbabwe). L’étude mets par ailleurs en lumière les défis et les opportunités en matière de services et de financement dans ces quatre pays, et porte l’attention sur les risques engendrés par le manque de financements.  

La crise de la COVID-19 réduit encore plus les ressources disponibles au niveau national et international pour la mise en place des soins attentifs, pourtant essentiels au développement des jeunes enfants et qui doivent être dispensés dans les cinq 5 premières années de l’enfant. Le financement de développement inclusif de la petite enfance (DPE) est urgent et ne peut souffrir de plus de retard. 

Rejoignez les leaders du développement et découvrez les principales conclusions et recommandations du rapport. Les panélistes discuteront de la façon dont chacun peut contribuer à au développement de la petite enfance pleinement inclusifs, de qualité et équitables.

Nous espérons que vous pourrez vous joindre à nous !

Au nom des co-parrains du rapport et du lancement,

Early Childhood Development Action Network (ECDAN), Global Campaign for Education (GCE) International et des Etats-Unis, International Disability and Development Consortium (IDDC), Light for the World, Open Society Foundations Early Childhood Program

P.S. Veuillez signer notre pétition commune avec Global Citizen, qui demande aux dirigeants mondiaux de soutenir le développement inclusif de la petite enfance et d’aider les enfants en situation de handicap à prendre un bon départ dans leur vie.

Sur le développement de la petite enfance et la recherche « Pour tous les enfants, sans exception »

Des millions d’enfants de moins de cinq ans vivant dans des pays à faibles et moyens revenus sont exposés à un risque élevé de ne pas se réaliser pleinement. De nombreux facteurs ont une influence sur ce risque, tels que la santé, la nutrition, la sécurité, les soins appropriés, les opportunités d´apprentissage précoces, l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et aux autres besoins de base. Des interventions de qualité en faveur de la petite enfance, centrées sur la famille, et un développement de la petite enfance (DPE) équitable et inclusif permettent d’atténuer les risques et d’aider les personnes les plus marginalisées à accéder à leurs droits.

Selon la Convention relative aux droits de l’enfant (CIDE) et la Convention relative aux droits des personnes handicapées, les gouvernements sont tenus d’offrir un accès universel aux services essentiels à la petite enfance dès les premières années de la vie de l´enfant. Toutefois, une grande proportion d’enfants marginalisés, en particulier les filles et les enfants handicapés, font face à déférents niveaux de discrimination et sont souvent exclus des services de développement de la petite enfance (DPE).

Investir dans les jeunes enfants a un impact positif sur l’éducation, la santé, la productivité et représente ainsi un investissement sûr et judicieux pour tout gouvernement. L’éducation inclusive doit commencer dès la petite enfance, la période la plus rapide du développement d’un enfant. Les inégalités en matière d’apprentissage et de développement apparaissent dès la naissance. Il est généralement trop tard pour y remédier à un stade ultérieur de l’éducation. Les premières expériences positives d’inclusion aident aux enfants à développer des valeurs et des comportements qui les dotent des compétences nécessaires pour contribuer à des communautés inclusives et des sociétés justes. Les parents et les communautés jouent un rôle crucial dans la vie des jeunes enfants. Les parents doivent être responsabilisés à travers un modèle basé sur les forces de la famille pour soutenir le développement holistique de leurs jeunes enfants. 

Le développement de la petite enfance est financièrement abordable. Une simple augmentation annuelle de 50 centimes par personne permettrait d’incorporer le développement de la petite enfance dans les services déjà existants. Malgré les preuves d´un rendement élevé et des coûts abordables, de nombreux gouvernements ne tiennent pas leurs engagements envers les jeunes enfants. Les niveaux de financement du développement de la petite enfance restent bas et sont loin d’apporter des services de qualité à tous les enfants dès la naissance.